Angels of tomorrow


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La solitude me va si bien ...

Aller en bas 
AuteurMessage
Lindsay Conroy
Hybride
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 04/09/2010

Feuille de personnage
Crédit de l'avatar:
Topic:
Liens:

MessageSujet: La solitude me va si bien ...   Mer 27 Oct - 3:08

♠️ ANGELS OF TOMRROW ♠️





feat Hilary Duff



    " En bref ..."
    ¤ NOM : CONROY
    ¤ PRÉNOM : Lindsay
    ¤ AGE : 25 ans mais 18 ans d'apparence
    ¤ ORIGINE : Américaine
    ¤ RACE ( vampire, hybride etc.) : Hybride ( Mi vampire, mi humaine )
    ¤COULEUR DES YEUX-POUVOIR: Noir - Maitrise Électricité





Présentation sous forme de RP




C'est avec une extrême lenteur que j'ouvre les yeux. Un maux de crâne digne d'une grande cuite me vrillait les neurones. Pauvre de moi, j'en possède déjà si peu. L'inconvénient, lorsqu'on est à demi-vampire, c'est que l'on n'est pas immunisé contre les maux de tête, les caries, ou bien encore la tentation que représente un morceau de chocolat. Quoi que, d'un autre côté, ce qui est bien, c'est que je peux pleinement profiter du soleil même si je ne bronze pas et je ne suis pas constamment obligée de vider des individus de leur sang pour me régénérer. Après, je ne dis pas que cela ne m'arrive jamais... mais ça me répugne... Comment dire ça... Le fait de boire du sang sur une victime est très excitant, palpitant. Un vrai délice. Et c'est justement le fait que j'aime autant me nourrir de ce liquide carmin qui me répugne. Je me déteste pour ce que je suis, pour ce que mon père a fait de moi. Il ne pouvait pas ranger sa braguette, au lieu de la brandir n'importe quand dans un cinéma douteux? Enfin bref, avant de m'occuper du passé, je vais déjà m'occuper du présent. De mon présent. Car actuellement, je ne possède aucun souvenir de la veille. Ça commence déjà bien ... je tente de me rappeler de quelque chose, mais plus je force et plus mon maux de crâne s'accentue. Alors j'abandonne et me redresse, me mettant sur mon séant. Mauvaise idée. Ma tête va exploser et mes yeux vont sortir de leurs orbites. Promis... j'arrête l'alcool. En même temps, je dis tout le temps ça. Et trois nuits plus tard... qui c'est qu'on retrouve complétement défoncée? Bah c'est moi. Il n'y a qu'avec une forte dose d'alcool dans le sang que je suis à peu prés sociable. Comme quoi... c'est un bien pour un mal. Oh ma tête ... faites cesser ce marteau-piqueur... je vais faire un meurtre! Néanmoins, se serait dommage. Les draps sont si blancs, si propre, je n'aimerais pas les tâcher. Hum! Laissez moi rire, en fait je m'en fiche pas mal de les tâcher ou non. Et sur cette pensée, je me laisse retomber sur le lit et ferme de nouveau les yeux, dans l'espoir de me rendormir. Peine perdue, je sens que quelque chose cloche, et c'est alors que je comprends. C'est pourtant tellement évident!

- Les draps!

Épouvantée, je me redresse précipitamment, retenant une flopée de juron sous la douleur que cela provoqua. Un regard circulaire autour de moi suffit à me confirmer ce que je viens tout juste de comprendre. Je ne suis pas chez moi, je ne suis pas dans ma chambre. Mes draps sont noires. A en juger par la décoration assez sobre et la configuration de la chambre, je suis sans nulle doute dans une chambre d'hôtel. Et merde! Fait chié! Avec qui ai-je encore passé la nuit? Remarquez, on s'en fiche! Je m'en fiche éperdument! Prenant mon courage à deux mains, et occultant cette torture frontale, je sors de ce lit somptueux et terriblement confortable. Nue comme un ver, je déambule partout à la recherche de mes vêtements. Un soutien-gorge à droite, mon shorty à gauche ... ça en fait du sport, dès le matin. Comme si je n'en avais pas assez pratiqué cette nuit. D'ailleurs, à en juger par les quelques bleus que j'arbore, cette nuit n'a pas du être de tout repos. Et cette idée me fait sourire malgré moi. Oui bon... au lieu de sourire bêtement, je ferai mieux de m'habiller. Mieux encore! Je vais prendre une douche. Oh oui... une bonne douche bien chaude, pour me relaxer. Je ne crains pas le réveil de mon compagnon nocturne, puisque que je suis seule ici. Une véritable réjouissance. J'espère simplement que c'est lui qui c'est chargé de payer la chambre. Sinon... je risque fort de me fâcher. Mais suis-je bête... je ne connais même pas l'identité de cet inconnu. Hum, pas grave. Les employés prendront... dans le cas où ce n'est pas payé. Car il est hors de question que je débourse un seul centime. Pour le coup, je suis comme ma saloperie de père. Oui oui, on est radin sur les bords. Je pourrais dire que c'est de famille, mais concernant ma mère, je ne sais pas. Elle est morte à ma naissance, je n'ai donc pas eu le loisir de la connaitre et mon vampire de père ne m'a jamais vraiment parlé d'elle. La chose que je sais, c'est que j'ai hérité de ses yeux noisettes, de sa longue chevelure soyeuse et brun ainsi que de ses lèvres pleine et douce. Mais la pâleur de ma peau, je la dois à mon géniteur. Tout comme mon menton étroit et un peu arrondis sur les bords. Mais quand je me regarde dans ce grand miroir qui se trouve dans cette salle de bain, ce qui me frappe avant tout, c'est la froideur que dégage mon regard. Cet air si inexpressif, si neutre ... comme si rien ne pouvait plus m'atteindre, comme si j'étais là, sans être là pour autant. Un fantôme... je me donne plus l'air d'un fantôme que d'un vampire ou que d'une humaine. Que peut-on attendre de plus, venant d'un monstre incapable d'aimer et de compassion, si ce n'est de la froideur?

Soupirant, je pose mes vêtement au sol, et me glisse sous la douche. A peine l'eau bouillante rentrant en contact avec ma peau, que je me sens déjà mieux, plus détendue. La chaleur qui m'entoure me semble familière, protectrice. Un peu comme si je me trouvais dans un cocon. Une sécurité que je n'ai jamais ressenti auprès de mon père. La seule chose à laquelle il pensait, c'était la chasse. Pour lui, les humains n'étaient rien d'autre que du gibier. Il oubliait totalement que sa fille avait une part d'humanité en elle. Pire, ma mère était humaine! Alors pourquoi se comportait t-il ainsi? Tout du moins, c'était ce que je m'étais demandée, en premier. Puis j'ai compris une chose. Ce n'est pas la mort de Maman qui l'a changé. C'est Maman qui l'avait touché, qui avait su mettre un frein à ses pulsions de destruction. D'une manière qui m'échappe, elle avait réussi à le dompter. Mais moi non. J'avais bon ressemblé à celle qu'il avait aimé, j'avais bon être la chaire de son sang, je n'avais aucun ascendant sur lui. Pendant vingt longues années, j'ai du supporter son dédain pour la race humaine. Pendant vingt longues années, j'ai du supporter sa mauvaise humeur, et ses immondes remarques abject, injuste et cruelle. Même à ses yeux, j'étais un monstre. Selon lui, on ne peut pas être un humain et un vampire. C'est soit l'un, soit l'autre. Mais les deux étaient une abomination totale. Je suis partie car j'en avais marre, je craquais, c'était insoutenable. Mais maintenant, je me demande comment lui, de son côté, il a réussi à ne pas me tuer durant tout ce temps, laissant purement sa haine l'emporter. A bien y réfléchir, je me demande si sa haine ne provient pas du fait qu'il en veux aux humains d'être aussi fragile et aux vampires d'être si éternel.... Arf, j'en sais fichtrement rien et franchement, qu'est-ce que ça changerait pour moi, de savoir? Pas grand chose. Là, je me torture pour rien.

Je coupe l'eau et sors de la douche, m'enroulant dans une serviette éponge blanche. Tout est blanc ici ... c'est impersonnel, désagréable. Pour avoir voyagé bon nombre de fois, je sais qu'il y a des chambres d'hôtel plus chichement décorer que celle-ci. Ah oui... moi et les voyages... un petit éclat de malice vient alors éclairer le fond de mes pupilles à cette évocation. Originaire du New-Jersey, j'y suis restée les vingts premières années de ma vie. Et ensuite... je n'ai pas cessé d'arpenter les routes. Un pure délice. Je vivais au jour le jour, je ne me souciais de rien, ni de personne. Je ne savais pas de quoi était fait demain, ni quelle serait ma destination. Puis ... pour une raison qui m'échappe encore, j'ai cessé de jouer la vagabonde, je me suis posée. Et maintenant, je vis en collocation avec une petite punaise que je déteste, je travaille... un boulot qui demande un minimum de courtoisie en plus! Tss! ... j'en ai de la chance. J'envisage sérieusement à reprendre les routes. Peut-être pas dans les semaines qui suivent ... mais bientôt. Tout en songeant à cela, je m'essuie et commence à enfiler mes sous-vêtements. Comme à mon habitude, je tâte mes fesses, pour vérifier si elles sont toujours aussi bien rebondie et proportionner. Et oui! Elles le sont toujours! Encore heureux! Cette vérification mise au point, je peux donc enfiler mon jean, mon débardeur et mes bottines de la même couleur que mon haut. Autrement dit, blanche. Rapidement, je vérifie que mon téléphone se trouve toujours dans ma poche et miracle! Oui! Il y est encore. Alors je profite également pour regarder l'heure. Et ouh la la!! Je suis à la bourre, vraiment. Non, je n'ai rendez-vous nul part! Je ne dois pas non plus aller bosser. Mon service ne commence que dans la soirée. Mais il va bientôt être midi - et oui - et j'ai terriblement faim! J'ai une envie de Muffins, de cookies, d'un café bouillant, et d'un croissant! Et je veux ça au plus vite. Mon ventre gargouille. Et oui, maintenant que mon maux de crâne c'est atténué, c'est mon estomac qui fait des caprices! Rien n'est parfait dans la vie. N'est-ce pas? Même mon don ne l'est pas, c'est pour vous dire. Avec toute ses années de pratique, je me contrôle difficilement. Quand je suis en pétard, je peux faire sauter toutes les installations électriques qui se trouve dans les parages. Sans le vouloir, bien entendu.

Dernière vérification dans la chambre... je n'ai rien oublié. Bon et bien, je sors en trombe, foule le tapis du couloir, m'engouffre dans l'ascenseur et appuie sur le bouton me menant au rez-de-chaussé. Ce n'est qu'une question de seconde avant de me trouver dans le hall! Délivrance, je vais enfin pouvoir quitter cet hôtel! Il était temps!! C'est en sortant que le " drame " me tombe dessus! En ouvrant la porte, avec une certaine violence, je le conçois, j'ai percuté quelqu'un. Un grand "Bing" retentit résonnant en coeur avec un "crac". Bien que le crac ne m'a été que grâce à mes sens développé. Bref, le tout fut suivi d'un cri étouffé et de quelques jurons plus ou moins obscène... Levant les yeux au ciel, je regarde l'individu furibond entrer et me foudroyer du regard. La seule chose que je trouve à répliquer, c'est :

- Faites attention, la prochaine fois.

Comme à mon habitude, je me montre froide et presque agressive. Et alors que mon regard le sonde rapidement, j'ai comme un vague souvenir qui remonte à la surface. Fait doublement chié! C'est avec cette personne que j'ai passé ma nuit!






Pseudo/Surnom
Age :
Sexe ( F ou M ) : F
Ville : Nancy
Fréquence de connexion : 04/7j
Des suggestions pour améliorer le forum? Nop Razz
Code du règlement ? Code Ok By Sasha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille Keira
Human
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 17/10/2010
Age : 26

Feuille de personnage
Crédit de l'avatar:
Topic:
Liens:

MessageSujet: Re: La solitude me va si bien ...   Mer 27 Oct - 15:38

Bienvenue !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lindsay Conroy
Hybride
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 04/09/2010

Feuille de personnage
Crédit de l'avatar:
Topic:
Liens:

MessageSujet: Re: La solitude me va si bien ...   Mer 27 Oct - 16:32

Merci !!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kallysta A. Hellwood
Vampire
avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 15/10/2010

Feuille de personnage
Crédit de l'avatar:
Topic:
Liens:

MessageSujet: Re: La solitude me va si bien ...   Mer 27 Oct - 19:40

Welcome!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://millenium-heart.forumactif.com
Lindsay Conroy
Hybride
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 04/09/2010

Feuille de personnage
Crédit de l'avatar:
Topic:
Liens:

MessageSujet: Re: La solitude me va si bien ...   Mer 27 Oct - 20:14

Merciiii Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La solitude me va si bien ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
La solitude me va si bien ...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les BD qu'elles sont bien
» Mission 6 : Rira bien qui rira le dernier !
» J'aimerais bien qu'on fasse un film sur...
» [Fan-Fictions] Comment bien écrire ?
» [SDA][1000pts] Herbert Mal vs Simon Bien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Angels of tomorrow :: Dans les coulisses ... :: Hep! C'est par ici le bureau des présentations! :: Fiches validées-
Sauter vers: